Rechercher :

Favoris - Page de démarrage - Me contacter- Forums - RSS
Réécrit par Martin KURT le 13-06-2009

Faire croitre votre ou vos sites

a) Introduction

« La meilleure défense, c’est l’attaque. » Internet est un monde en perpétuelle évolution, changeant. La qualité de votre site n’est pas absolue, mais relative aux autres sites : un site avec des images était d’une très grande qualité au milieu des années 1990, c’est aujourd’hui devenu un élément de base pour les sites d’aujourd’hui. Le site sans image est condamné à mourir en 2009, mais un site avec images ne sera pas pour autant une innovation technologique. Suivez donc toutes les tendances du monde d’Internet pour être le leader en innovation, ou en tout cas ne pas être largué.

Faites attention toutefois au bénéfice client. A moins que votre site ne soit destiné à des fondus d’informatique ou à des informaticiens, l’Internaute lambda s’en CONTREFICHE des innovations techniques, seuls les bénéfices de ces techniques l’importe. Privilégiez toujours la sobreté : mieux vaut un site sobre qu’un site très design en flash mais où les gens ne s’y retrouvent pas.

Ainsi, la technologie RSS n’intéresse pas l’internaute de base. Seul l’intéresse dans les flux RSS la possibilité de suivre les nouveautés d’un site web sans avoir à se rendre sur le site en question. Le codage XHTML aux standards du W3C n’intéresse par l’Internaute ; le fait que le site soit compatible avec tous les navigateurs et résolutions, si.

Dès lors, n’adoptez une technologie que si cela apporte un plus pour vos visiteurs, éventuellement pour vous si cela vous facilite la gestion de votre site Internet. Par exemple, si la technologie wiki, une technologie permettant la construction à l’instar de Wikipedia d’un article en commun est utile, adoptez le wiki sur votre site. Si votre site n’a aucun intérêt d’adopter le Wiki, voire contient des données importantes susceptibles d’être piratées par une certaine catégorie d’Internaute – par exemple, si vous faites un site politique, n’adoptez pas le wiki sous peine de voire votre site pourri par les opposants à votre parti.

Pour résumer, faites que votre site soit aux normes en vigueur sur le web, normes pris dans l’acception de « mode, technologie, tendances, confort de lecture, … ». Continuez également, ad vitam aeternam, à rédiger articles, à référencer votre site, … Car si vous ne le faites pas, un concurrent le fera à votre place et fera disparaître votre site du web français, tout du moins sa visibilité. Content is king, never forget it

Sécuriser les flux d’approvisionnements de visiteurs

On dit souvent qu’une entreprise ne doit pas dépendre à plus de 30% d’un fournisseur ou d’un client. Or sur le web, il est difficile de faire ça dans la mesure où, vu la prédominance des moteurs de recherche, beaucoup de sites dépendant pour leur audimat à 80% voire plus des grands moteurs de recherche, principalement Google. Ce qui signifie que, pour un site A à 1000 visiteurs par jour, si 80% de ses visiteurs viennent de Google, si Google venait, pour quelque raison que ce soit, à diminuer le référencement du site en question, le site A pourrait passer très rapidement de 1000 visiteurs par jour à 200. Un site dont le chiffre d’affaire était de 10 000€ par mois pourrait diminuer à 2000€ par mois…

Bien entendu, il est fortement improbable que cela arrive : pourquoi Google agirait ainsi, si on a toujours joué la transparence au niveau de son référencement Google ? Toutefois, cela peut arriver, comme le témoigne le déclassement récent du site WebRankInfo, pourtant site de grande qualité proposant un Forum dédié aux webmasters, leader dans le domaine du référencement, dont le PR a été déclassé à 4.

Référencez continuellement votre site pour diminuer l’aléa du référencement, et accordez une grande importance au référencement hors moteurs de recherches, c'est-à-dire les liens et les annuaires ; Non seulement, plus vous avez de sources d’entrée de visites, plus votre audience garantie sera élevée, et plus votre audience grâce aux annuaires, et donc vos BL seront élevés, meilleur sera votre référencement Google.

Paradoxe du fait que, en cherchant à se défaire d’une dépendance, on le soit encore plus grâce à un meilleur référencement. Car plus de backlinks = plus de visiteurs entrant, mais surtout un meilleur PR dont un meilleur référencement chez Google. Mais si la dépendance vis-à-vis d’une seule entité n’est pas la situation idéale, mieux vaut avoir 10.000 visiteurs et être dépendant à 80% de Google qu’avoir 100 visiteurs et être dépendant à 50%. Dans le premier cas, le nombre de visites hors Google atteint 2000, dans le second, il atteint 50…

Limiter la dépendance vis-à-vis de Google

Dans l’optique de limiter sa dépendance vis-à-vis de Google, puisqu’elle l’est déjà quasi-totalement quand à l’importance de Google dans l’audience d’un site, autant éviter que la dépendance de votre site envers Google ne soit totale en étant également dépendant en amont avec Adsense. Vous avez plusieurs sites ? Diversifiez vos revenus via d’autres régies publicitaires ; variez vos types de revenus en proposant des services d’affiliation, … Ou encore en proposant des échanges de liens rémunérés.

Ainsi, même en tenant compte d’un modeste 0,50€/CPM le lien payant sur les pages de son site, un site de 2000 visiteurs, soit 5000 pages vues par jour, pourra gagner avec 5 liens payants présents dans ses liens partenaires quelques 380€/mois. Avec les publicités Google Adsense, si l’on considère un clic à 0,10$ (0,06€), et un CTR de 3%, cela vous fera des gains de 270€/mois. Non seulement les liens payants sont rentables, mais ajoutés à la publicité traditionnelle, permettent d’améliorer ses revenus : en l’occurrence ici, passer de 270 à 650€/mois.

Les autres sources de revenus potentielles peuvent être : le partenariat vis-à-vis d’un site marchand qui vous rémunérera à la commission, par exemple plusieurs dizaines d’euros par voyage vendu, ou par contrat vendu. Cela peut prendre la forme de revenus d’affiliation, en vendant des services aux webmasters dans une optique b2b comme des hébergements , des services aux webmasters…

Enfin, n’hésitez pas à vendre votre expertise à d’autres sites, aux entreprises…

Augmenter le nombre de ses sites

Ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier. L’audience d’un site web fluctue avec le temps, et parfois beaucoup. Augmentez le nombre de sites web que vous gérez, de manière à limiter les variations d’audience. Avec 10 sites de même audience, même si un site perd 50% de son audience pour une raison lambda, la chute de votre audience totale se cantonnera à 5%. Si baisse du trafic dure admettons 6 mois, et que 50% de vos contrats sont forfaitaires, vous n’aurez perdu que : 1 site sur 10 * 50% de baisse * 6 mois sur 12 * 50% des contrats non-forfaitaires = 1,25% de baisse de chiffre d’affaires… contre 50% de baisse si vous n’avez qu’une régie publicitaire et qu’un seul site.

Proposez des services annexes à vos sites

N’hésitez pas, si le thème de votre site le permet, à proposer des services annexes sur votre site, payant ou non, afin de diversifier votre site web. Par exemple, proposez si vous êtes spécialistes dans un domaine la vente de votre expertise dans des réunions, conférences ou autres séminaires. Pourquoi également ne pas vendre des produits que vous pouvez produire ou que vous souhaitez vendre ?

Bookmark and Share

Besoin d'un référencement? Optimisaweb vous recommande Atout Referencement, qui a une expérience de plus de 3 ans dans le domaine du référencement..


Fleche retour bas